Il est à noter que cette démarche nest pas pertinente lorsque les circuits sallongent, et que producteurs et consommateurs séloignent.
Aujourdhui, faute daccord entre les professionnels, ou darbitrage calendrier de l avent concours de la puissance publique, ce décret nest pas encore paru.
308Le Mexique suit avec 9000.
18Enfin, nous dresserons des perspectives par produit.
La goyave a aussi bénéficié dun plan de développement, alors que lexpérience du melon est restée laffaire de quelques sociétés privées.L'encyclopédie française bénéficie de la licence.De 1989 à 1999, la région a reçu 3 milliards de francs daides européennes.Conclusion 124Les parts de marché des produits biologiques, mais aussi des produits typiques et des produits fermiers, pourraient être augmentées en Martinique.Tableau.4 Taux de couverture des besoins par les produits locaux (source : Insee à partir des statistiques douanières) Agrandir Original (jpeg, 304k) 6 AOP : Appellation dorigine protégée, nouvelle appellation européenne ( AOC : appellation dorigin (.) 72Ces tendances offrent un marché aux produits biologiques locaux, mais.La question du prix se pose en particulier avec acuité et devrait être étudiée (sensibilité au prix).Cette politique sintègre dans le cadre dune politique dachats publics «durables qui porte par ailleurs sur les économies dénergie Plusieurs arrondissements de Paris et de nombreuses communes rurales, surtout dans le sud de la France, proposent des repas biologiques en cantine scolaire.La saison humide est particulièrement sensible de septembre à novembre, période où des cyclones parfois dévastateurs peuvent ravager lîle.313Ce changement est perçu en conséquence comme une entrée dans un autre système de valeurs.228Seuls les producteurs les plus concurrentiels continuent à produire grâce à deux facteurs : Organisation : la sicama et la sicaf (Guadeloupe) sorganisent pour réguler les apports sur le marché métropolitain ; une caisse de péréquation est crée.Cette collaboration a duré près de dix ans et a permis dacquérir bon nombre de résultats sur la taille (Bertin, 1976 inconnue jusqualors, la nutrition, le contrôle phytosanitaire, la récolte et lemballage mais aussi la transformation (huile).Ce chiffre rend compte du développement constant des industries agro-alimentaires depuis les années 1970.



Mais sil sagit de développer significativement la production, il faut souligner labsence de données de marché : il nexiste pas détude du marché des produits biologiques en Martinique susceptible dorienter le développement futur des filières.
79Selon une enquête menée en 2001 (Marques, 2002 les touristes jugent défavorablement (au plus, un tiers sen déclare satisfait) les prix des prestations (hôtellerie et restauration).
Cette démarche sappuie sur des ressorts différents de ceux de la certification par organisme certificateurs, mais nen est pas moins exigeante, en termes dorganisation, et de transparence.
La nécessité de cultiver des variétés résistantes aux maladies amène à utiliser des variétés rustiques adaptées au terroir ; enfin, la diversité est nécessaire dans les cultures pour tenir compte des rotations incontournables en agriculture biologique.
Production exclusive de sucre Bio 151Dans ce scénario, de loin le plus simple à mettre en œuvre, il faut sassurer que toutes les cannes provenant à lusine sont certifiées «Bio».Lappui technique dispensé par un technicien pendant trois ans nest plus assuré.Une exploitation de type minier où la durabilité du système de culture nest pas une préoccupation (Bonneton, 1993).345Cette analyse a fait ressortir, pour les produits à base de fruits locaux, une tendance à lexploitation des attributs dun passé récent.Le secteur de la restauration 87Les touristes ont dépensé 229 millions deuros en Martinique, dont 15 concernent le secteur de la restauration.Chronologiquement, on abordera donc carte cadeau naissance texte successivement : lavocat, la lime, la goyave.Lactivité portuaire consécutive aux escales des voyageurs par bateaux est également importante (restauration, commerce).Note4 4 62LInsee estimait la population de la Martinique à 386 000 habitants en 2001.Existait-il des solutions pour sauvegarder cette production?

À condition de les associer à une communication adaptée, ces actions pourraient avoir une influence positive à la fois sur les possibilités économiques offertes aux producteurs et sur limage de la Martinique, pour ses habitants et pour les touristes.


[L_RANDNUM-10-999]